L'EVALUATION DES GESTES TECHNIQUES


 

 

Les activités technologiques de microbiologies doivent permettre aux élèves d’acquérir un savoir-faire qu’ils appliqueront ensuite dans le milieu professionnel. Parmi les objectifs du programme, il y a la « maîtrise des techniques de base, en particulier :

- la manipulation aseptique et les techniques de stérilisation

- l’utilisation et la maintenance de l’outil microscope

- les techniques d’isolement et celles concourant à l’identification des micro-organismes. »


http://www.educnet.education.fr/archives/bio/progcomm/prostpmi.htm


Des gestes techniques précis et une bonne organisation du travail sont nécessaires pour obtenir des résultats analysables et interprétables ensuite. Il faut donc former les élèves à ces gestes et à une certaine rigueur.

Lors de chaque activité technologique j’observe les gestes des élèves pour pouvoir les corriger quand cela est nécessaire et leur donner des conseils pour qu’ils puissent s’améliorer.

 


I. Cadre général



1.Intérêts d’évaluer les gestes techniques


-   Repérer les points techniques acquis et non acquis, pour les revoir si nécessaire.

-   Corriger individuellement les gestes des élèves pour les aider à progresser.

-   Mettre en avant l’importance de la sécurité en laboratoire

-   Les préparer à l’épreuve du baccalauréat

 


2. Ce qui est évalué


-   Savoirs : connaître la théorie pour l’appliquer ensuite.

-   Savoirs faire : manipuler de façon rigoureuse.

-   Savoirs être : respect des personnes travaillant dans le même laboratoire, partage du matériel, travailler en toute sécurité pour soi même et pour autrui.

 


3.Temporalité


- Evaluation formative : application de nouvelles techniques ou utilisation de nouveaux milieux à chaque activité. Ces nouveaux gestes ne sont généralement pas notés.

- Evaluation sommative : lors de chaque AT les élèves emploient des techniques ou des milieux qu’ils connaissent déjà. Ils sont alors notés.

 


4. Spatialité


- En salle d’AT de microbiologie

 


5. Modalités


-   Evaluations notées ou non selon les cas.

-   Correction individuelle des gestes non acquis avec l’élève concerné.

-   Correction collective des gestes non acquis pour tout le groupe.

-   Présentation initiale des nouveaux gestes à tout le groupe.

-   Circulation de l’enseignant entre les différents postes pour observer le travail des élèves.

 


II. Réalisations types



Au début de chaque AT je précise aux élèves les étapes des manipulations qu’ils doivent réaliser en ma présence (par exemple le test enzymatique). L’observation de ces étapes me permet de voir où en sont les élèves du point de vu technique, aussi bien sur de nouvelles méthodes que sur des applications qu’ils connaissent déjà. Généralement l’évaluation des gestes techniques qu’ils pratiquent déjà couramment est accompagnée d’une note, alors que l’observation des nouveaux gestes techniques me permet de les corriger de façon individuelle sans les noter pour autant. Le reste du temps j’observe la façon de travailler des élèves en me déplaçant aléatoirement de poste en poste.


Dans tous les cas si je remarque que l’élève commet des erreurs en manipulant j’essaye de le faire réfléchir afin qu’il détermine par lui-même quelles sont ces erreurs et les conséquences que cela pourrait avoir (du point de vu des résultats ou de la sécurité). C’est alors à lui de m’expliquer la procédure qu’il aurait dû appliquer.


Je suis également attentive à l’organisation de leur travail durant une AT. Une bonne organisation dans le temps et dans l’espace est nécessaire pour travailler rapidement, efficacement, et en toute sécurité.


La sécurité en laboratoire est un point essentiel à ne pas négliger. Tout manquement à la sécurité de l’élève lui-même ou des autres est pénalisé, et fait donc baisser la note (ex : oublie de mettre les lunettes de sécurité, cheveux mal attachés…). Dans mon barème je n’inclue pas de points positifs pour la sécurité, mais uniquement des points négatifs. Je veux que les élèves comprennent que travailler en toute sécurité fait partie des bases du savoir-être de tout technicien dans un laboratoire. De la même façon que pour corriger les gestes techniques, je fais réfléchir l’élève chez qui je remarque un manquement aux règles de sécurité. C’est alors à lui de trouver l’origine du problème et de le corriger. J’ai remarqué au fur et à mesure des AT qu’il est de plus en plus rare que je doive faire ces remarques, et qu’ils sont de plus en plus attentifs à la sécurité.


J’évalue également les résultats des manipulations (qui sont le reflet d’une bonne technique initialement), par exemples le résultat d’un isolement ou d’une coloration de Gram. Comme expliqué précédemment, je demande aux élèves de commenter leurs résultats, et s’ils ne correspondent pas à ce qui était attendu d’essayer d’en déterminer la cause. Cette évaluation est le plus souvent notée.


Enfin je prends note des progrès de chacun et je leur en fais part régulièrement, ce qui permet de valoriser leur travail.


Ci-dessous un exemple de barème appliqué lors de l’AT contrôle n°1 pour la partie technique (AT ayant eu lieu début novembre). J’ai rendu ce document aux élèves avec les copies pour qu’ils aient une idée précise des points évalués durant l’activité.


→ Barème appliqué pour la partie technique de l’AT contrôle n°1

 


III. Critiques

 

  • Points positifs :

 

- L’effectif étant réduit en AT, cela me permet de donner des conseils personnalisés pour chacun des élèves, ce qui est un atout pour qu’ils progressent.

 

- L'évaluation des gestes techniques montre aux élèves l'importance des manipulations pour ensuite avoir des résultats analysables.


  • Point négatif :

 

- Il est impossible de tout observer à chaque activité. C’est la raison pour laquelle je précise les points techniques qu’ils doivent obligatoirement me montrer. Ils changent à chaque AT, ce qui me permet d’évaluer régulièrement la plupart des manipulations.