DEROULEMENT DE L'ACTIVITE

 

 

 

L’activité technologique eu lieu les lundi 22 mars de 15h30 à 18h et mardi 23 mars de 13h00 à 15h30 pour mon groupe. Pour des raisons personnelles Mme Feracci ne pût assister à la séance, mais M. Drury était présent les 2 jours.


Jour 1

 


Une fois les élèves installés, je revis avec eux le protocole pour y apporter quelques compléments d’information (comme les endroits où ils pouvaient trouver le matériel) et pour préciser quels étaient les points techniques que j’allais évaluer (ex : l’examen microscopique de la coloration de Gram). Enfin je leur présentai une dernière fiche technique pour réaliser le test de vibriostase. Cette fiche n’a pas était traduite car nous avions jugé qu’il y avait déjà suffisamment de supports en anglais.


→ Fiche vibriotsase

 


M. Drury se présenta et précisa en quoi il pouvait les aider durant la séance, notamment leur donner certains mots de vocabulaires et les guider pour traduire leurs résultats en anglais.



Certains élèves avaient suivi nos conseils en préparant par avance leur compte rendu (ce qui était possible puisqu’ils avaient déjà eu le protocole). D’autres avaient apporté leurs dictionnaires.



La séance se déroula sereinement, comme une AT classique. Je leur laissai plus de temps pour qu’ils puissent rédiger la première partie de leur compte rendu sérieusement. M. Drury fut un peu sollicité pour ce premier jour, mais nous savions que les élèves allaient avoir plus besoin de ses connaissances le lendemain, jour des résultats des ensemencements.

 

 


Jour 2

 


Le Mardi 23 mars fût un jour de grève nationale. Je craignais qu’il y ait de nombreux absents, et ce fût le cas puisqu’il n’y eu que 5 élèves présents sur 12.


J’avais anticipé cette possibilité en préparant un document papier avec des résultats théoriques qu’ils auraient pu obtenir ce jour là. Les élèves présents étaient chargés de leur remettre ce document afin qu’ils puissent rédiger un compte rendu en anglais malgré leur absence. Je récupérai ces comptes rendus le vendredi 26 mars.


→ Résultats théoriques


Une interrogation de vocabulaire français-anglais prévue ce jour là fut reportée à la semaine suivante.


→ Vocabulary test


Comme pour le lundi la séance se déroula dans le calme et avec beaucoup de sérieux. Le fait que les élèves étaient moins nombreux me permis de prendre du temps pour chacun d’entre eux, et notamment pour les aider à lire la galerie API (qu’ils n’utilisaient que pour la deuxième fois). De même M. Drury pût les aider individuellement selon leurs besoins, en donnant quelques mots de vocabulaire ou en les aidant à construire leurs phrases.


Ces 5 élèves ayant terminé leurs comptes rendus, ils me les ont remis en fin de séance.



Correction des comptes rendus

 


Avec Mme Feracci nous avons corrigé les comptes rendus ensemble. Nous évaluions :


- la rédaction en anglais : syntaxe, grammaire, conjugaison, vocabulaire


- la qualité des manipulations


- la rigueur scientifique.

 


Plutôt que de donner aux élèves une note pour la partie « rédaction en anglais » et une autre pour l’activité de microbiologie, nous avions décidé de ne donner qu’une note pour le tout. Puisqu’il s’agissait d’un travail interdisciplinaire, il nous semblait évident que l’interdisciplinarité devait prévaloir jusqu’au bout. Ainsi la note en question compta dans leur moyenne d’anglais et dans leur moyenne d’AT de microbiologie.

 


Cette correction en binôme m’a permis de me rendre compte qu’il est difficile d’avoir un barème précis pour corriger une rédaction en anglais, contrairement aux AT de microbiologie où j’avais établi un barème détaillé des points à évaluer. Nous avons pu ainsi comparer nos méthodes de travail.

 


J’ai noté que globalement les élèves ont été moins rigoureux dans l’analyse des résultats par rapport à une AT classique. Le schéma à suivre : observation, interprétation, conclusion, n’était pas toujours appliqué. Je pense que cette simplification vient de la difficulté pour eux de traduire en anglais ce qu’ils écriraient habituellement en français. Néanmoins ils se sont appliqués à faire un compte rendu clair et organisé. Du point de vu technique leurs résultats étaient corrects dans l’ensemble, preuve d’une bonne manipulation en jour 1. Il ressort de leurs rédactions que le niveau en anglais est très variable d’un élève à l’autre, mais tous ont sérieusement fait ce travail.